13 janvier 2017 : petit-déjeuner du Club de l’Audace avec Bernard SPITZ, Président de la Fédération Française de l’Assurance (FFA)

Le 13 janvier 2017, le Club de l’Audace a eu l’honneur de recevoir Bernard Spitz, Président de la Fédération Française de l’Assurance.
Diplômé de l’IEP de Paris, de l’ESSEC et de l’ENA, Bernard Spitz fut conseiller au cabinet du Premier ministre Michel Rocard de 1988 à 1991. Il a poursuivi sa carrière au Conseil d’Etat puis à la direction générale de Canal+, avant d’être nommé directeur de la stratégie de Vivendi Universal, poste qu’il a occupé entre 2000 à 2004. Depuis 2008 il présidait la FFSA qui a fusionné avec le GEMA en juillet 2016 pour donner naissance à la FFA. Bernard Spitz est le Président de la FFA depuis le 8 juillet 2016.

Afin de bien comprendre les enjeux de l’assurance de demain, Bernard Spitz a souhaité insister sur la nécessaire prise en compte d’un contexte sociétal et géopolitique très particulier. La France doit composer avec un monde en pleine mutation qui exprime de plus en plus son hostilité vis-à-vis de la mondialisation. La question européenne est également source d’incertitude à la veille d’élections dans notre pays mais également en Allemagne, en Italie ou encore au Pays-Bas. Le Brexit anglais ne fait qu’amplifier cette incertitude.

A ces risques sociétaux et géopolitiques s’ajoutent des risques liés aux évolutions démographiques, au développement du numérique et des nouvelles technologies, ou encore à la surabondance des contraintes réglementaires (droit renforcé et fiscalité instable).

L’ensemble de ces risques intensifie le besoin de protection, de sécurité et d’assistance, notamment dans de nouveaux secteurs comme ceux du numérique, de la robotique ou encore de l’intelligence artificielle.

La transformation des habitudes et des comportements des citoyens et des acteurs économiques pousse les professionnels de l’assurance à acquérir de nouvelles compétences, notamment dans les domaines du digital, du juridique ou du fiscal. A titre d’illustration, la profession vient de se doter d’un nouveau certificat pour accompagner les salariés des sociétés d’assurance dans la transformation digitale. Ce certificat digital assurance attestera des compétences détenues par les salariés de l’assurance dans l’intégration de la digitalisation des activités et les apports des outils numériques dans la pratique professionnelle et la maitrise des outils du poste de travail connecté. Pour Bernard Spitz, ce certificat montre l’attachement à la qualité du dialogue social et le besoin d’accompagner les salariés dans un environnement de travail en perpétuelle évolution.

Si le secteur de l’assurance s’adapte aux évolutions du monde, il est aussi autant que faire ce peu dans une logique d’anticipation. Présente lors de la 50ème édition du Consumer Eletronic Show (CES), salon mondial de l’électronique à Las Vegas, la Fédération Française de l’Assurance s’est mise à jour sur les futures innovations susceptibles d’impacter la profession. Cette anticipation est nécessaire pour que les acteurs de l’assurance aient le temps de concevoir de nouvelles offres produits qui soient adaptées aux évolutions technologiques.



Partager sur