" Lorsque tu as plusieurs choix devant toi (…) et que tu n’arrives pas à te décider, prends toujours le chemin qui demande le plus d’audace. " - Ronald Wright




Actualités

Souvent dans les sports collectifs, on se rend compte que le fait d’avoir de très bons joueurs ne suffit pas à faire une bonne équipe. La raison est simple : les joueurs sont de fortes personnalités et ont un comportement très individualiste. Ils ne comprennent tout simplement pas l’intérêt qu’il peuvent avoir à s’associer pour partager des intérêts. Sur le plan sportif ils sont au top mais sur le plan humain, personne ne leur a jamais appris à s’écouter, à partager et à se faire confiance.

Je m’appelle Benjamin FERRE, j’ai 27 ans. J’ai découvert l’Aventure à 20 ans en participant avec mon pote Alex au 4L Trophy en 2010. 2 ans plus tard, je suis parti réaliser un tour du monde en STOP et en solitaire à la rencontre d’expat français afin de réaliser un documentaire de 90 minutes sur cette aventure.

L’ouverture d’esprit, c’est simplement laisser tomber la certitude ! Et l’inverse n’est pas l’incertitude. L’ouverture d’esprit c’est accepter, ou plutôt respecter les idées et les opinions des autres.
L’ouverture d’esprit favorise la créativité et permet d’interagir de manière plus qualitative avec les personnes qu’on rencontre.

Courir, c’est être au contact de la nature, respecter les sentiers, les forêts et chaque chemin que l’on foule. Il n’existe pas meilleure façon de se ressourcer et de puiser l’énergie nécessaire pour réussir à affronter la vie !
Le seul moment de la journée où l’on peut vraiment reprendre son souffle, c’est quand on le perd en courant.

Rien n’est impossible même si de nombreux efforts sont nécessaires pour atteindre un objectif.
Lors de l’ascension de chaque col, à chaque moment de fatigue, d’usure, d’envie de baisser les bras, le choix est assez simple : continuer en allant puiser dans ses ressources ultimes ou arrêter.