Edgar Grospiron : « créer les conditions de la réussite »

 

Travailler sa motivation et se faire plaisir.
Dans le sport, il y a beaucoup de contraintes. Pour que la contrainte ne prenne pas le dessus, il faut qu’il y ait du vrai plaisir. Lorsque le plaisir s’évapore, la performance ne peut pas être au rendez-vous. Pour être performant, l’entrepreneur, le dirigeant, et de manière générale tout collaborateur en entreprise doit travailler sa motivation. La motivation n’est pas un don du ciel mais une énergie qui se cultive : ça va, ça vient, ça fluctue ; c’est quelque chose qui se transmet, qui se reçoit. On ne nait pas motivé. On doit être très attentif à travailler notre motivation afin d’être capable d’endurer la contrainte et la transformer en quelque chose de plaisant.
Se concentrer sur nos points forts.
Le travail à faire pour garder sa motivation consiste à toujours trouver du sens d’une part et à prendre du plaisir d’autre part dans ce qu’on fait. Pour prendre du plaisir, il faut se concentrer sur ce qu’on sait faire de très bien et bannir cette culture qui consiste à regarder ce qui ne va pas, à chercher la faille, à essayer de compenser ses points faibles, …
Pour réussir, nous devons capitaliser sur ce que nous savons faire de mieux. Nous devons être exigeants sur nos points forts, ce qui nous permet au final de progresser là où nous sommes moins bons.
Créer les conditions de la réussite de ses collaborateurs ainsi que de sa propre réussite.
Un bon patron est un patron qui sait créer un espace d’aventure et de conquête pour que chacun de ses collaborateurs y voit un lieu d’accomplissement. C’est ça le métier de manager, c’est de faire réussir les gens dans leurs aspirations et dans leurs résultats. Ce n’est pas de piloter à la carotte et au bâton.
Pour réussir il faut travailler, prendre sa vie en main et être heureux. Dès lors, le résultat finira toujours par arriver car on aura créé les conditions pour ça.
Si nous ne sommes jamais sûr de réussir, nous devons sans cesse créer les conditions de notre réussite.
Pour en savoir plus : cliquez ici.
Accéder au site d’Edgar Grospiron : cliquez ici.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Soyez audacieux, exprimez votre point de vue !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Vous n'êtes pas encore fan du

sur Facebook

abonnez-vous à notre page et suivez notre actualité