Comment accueillir la douleur lors de la gestion d’un effort long ?

 


Dans le monde de l’ultra-distance, les coureurs ont un rapport très particulier avec leur corps

  • Le corps leur parle
  • Il leur fait mal et ils doivent tenir grâce au mental qui a une incroyable capacité à faire face

Le mental doit permettre de gérer la douleur physique

  • Avec l’envie, l’enthousiasme, la rage, tout est faisable
  • Pour autant, il faut rester lucide et être vigilant à ne pas casser le corps

Le rapport à la douleur est très particulier lors d’un ultra-trail

  • Il faut chercher à ne pas en être victime mais à en être disciple, à l’apprivoiser
  • Il ne faut pas essayer de lutter contre mais plutôt de lutter avec, ce qui est possible si on ne lâche pas prise

S’il faut éviter les blessures physiques, il faut également éviter les blessures mentales : on parle d’ego déplétion ou d’effondrement du moi. Souvent, dans des conditions extrêmes, l’enjeu est de tenir mais parfois le mental craque et c’est l’abandon alors même que les clignotants du corps étaient au vert. C’est à partir du moment le coureur commence à lâcher prise mentalement qu’il se met en danger.

 

Thomas LEGRAIN, Associé gérant de Thomas Legrain Conseil et Fondateur du Club de l'Audace

Cet article vous a plu : partagez-le !

Soyez audacieux, exprimez votre point de vue !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites.

Vous n'êtes pas encore fan du

sur Facebook

abonnez-vous à notre page et suivez notre actualité